Espaces verts


- Fleurissement

Afin d’améliorer le cadre de vie des Hérouvillais, et de rendre la ville plus accueillante, la Municipalité a, depuis 2001, engagé un programme de fleurissement de la ville. Chaque jour, ce sont près de 80 agents des espaces verts et propreté de la Ville qui agissent au sein des quartiers, mais aussi plus d’une centaine de participants qui fleurissent chaque année jardins, balcons, terrasses et fenêtres dans le cadre du concours « Fleurir la ville » organisé par la Mairie. Grâce au travail accompli, la ville se voit aujourd’hui récompensée : Obtention d’une première fleur en 2006 et d’une seconde en 2008.

120 000 plantations depuis 2007 contre 2 000 plantations en 1999

- Récupération de l’eau de pluie

Depuis 2008, l’eau de pluie qui tombe sur les serres de la Ferme Savary est collectée et stockée dans une citerne souple de 120m3 pour arroser les plants de la pépinière.
Une citerne enterrée à côté du nouveau local pour les équipes Belles Portes-Grand Parc récupère l’eau de pluie tombant sur ce bâtiment et sert au lavage des véhicules.
Une seconde est à l’étude sur le site de la Corderie.


- Réduction des produits phytosanitaires

Soucieuse de préserver la qualité des sols et des eaux souterraines ainsi que la santé de ses agents et des habitants, la Ville s’est engagée depuis 2008 dans une démarche de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires (pesticides, insecticides, fongicides,…) pour l’entretien des espaces communaux (espaces verts, massifs, bordures, trottoirs, pieds d’arbre et de poteaux, etc.…).

A cet effet elle a signé une charte de bonnes pratiques, en partenariat avec la FREDON Basse-Normandie (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.

PDF - 1.3 Mo
Charte 0phyto

La charte se déroule en 3 étapes :

1. Traiter mieux
2. Traiter moins
3. Ne plus traiter chimiquement

Afin d’atteindre le premier objectif, l’ensemble des agents du service Espaces Verts a suivi une formation aux bonnes pratiques d’application des produits organisée par la FREDON.

Parallèlement, le stockage des produits a été remis aux normes avec l’acquisition d’armoires ventilées et sur rétention.

Dans le cadre de la semaine du développement durable, la ville d’Hérouville Saint-Clair a obtenu le niveau 1 de la charte d’entretien des espaces publics lundi 4 avril 2011.

Choix des espèces : les végétaux demandant le moins de taille possible sont privilégiés afin de limiter l’entretien. Les végétaux à fort pouvoir tapissant ou encore la mise en place de bâche ou de paillage sur les nouveaux massifs permettent de limiter le désherbage.

Mulching : depuis 20 ans, sur les grandes surfaces, l’herbe tondue n’est plus ramassée mais broyée finement et laissée sur place, ce qui permet un gain de temps et un enrichissement du sol. On évite ainsi le transport et le coût de traitement sur les plateformes de compostage. Les tontes sont recyclées sur place !

Désherbage alternatif : pour aller plus loin, la Ville à acquis deux désherbeurs thermiques et un appareil de désherbage par brossage, en alternative au désherbage chimique.

Paillage : La réutilisation des tailles d’arbre en paillage pour limiter l’emploi des produits phytosanitaires est devenue systématique.

Paillage :
Les branchages issus de l’élagage des arbres sont broyés et utilisés pour pailler les massifs. Cette pratique est triplement bénéfique :

  • elle réduit l’utilisation de produits phytosanitaires, toxiques pour les sols et les nappes souterraines ;
  • elle réduit l’assèchement du sol et donc la fréquence des arrosages ;
  • elle enrichit le sol en humus.

La plupart de ces techniques peuvent être appliquées dans les jardins particuliers.

PDF - 239.3 ko
- plaquette AESN « jardiniers amateurs »
PDF - 1.5 Mo
- plaquette FREDON « Les auxiliaires du jardinier »

Plantations :
Recherche de végétaux demandant le moins de taille possible afin de limiter l’entretien


- Elagage

Depuis 1997, constitution d’une équipe spécialisée, pendant la saison hivernale, pour répondre aux besoins.
Broyage des branchages issus de l’élagage et réutilisation en paillage sur les massifs d’arbuste pour limiter l’emploi des produits phytosanitaires


- Zones Vertes et Parcs

La ville d’Hérouville dispose d’un patrimoine végétal conséquent avec notamment le Bois de Lébisey, le parc du Château de Beauregard ou encore Les berges des rives du Canal, qu’elle s’emploie à protéger entre autre via le PLU, la ZNIEF ou le Parc Péri Urbain.

Parc périurbain {JPEG}


-  Espace rural de la vallée du Dan

Cet espace à vocation agricole fait l’objet de l’intervention de la communauté d’agglomération "Caen la Mer" au titre des parcs péri-urbains pour ce qui concerne la protection des espaces agricoles et naturels ainsi que l’ouverture au public par le biais de la réalisation de liaisons douces et l’intervention du Syndicat Intercommunal de la Vallée du Dan au titre de l’aménagement et la gestion du cours d’eau ainsi que la surveillance de sa qualité.
C’est ainsi que des liaisons piétonnes, cyclistes et équestres ont été aménagées ces dernières années permettant un maillage entre les communes riveraines.