Services

Cadre de vie / Environnement

Développement durable

Gestion et entretien des espaces verts

La gestion des espaces verts et des espaces publics ont été confiés à la Communauté Urbaine de Caen la mer en janvier 2017.

espaces-verts-gestion-entretien-agents

Les espaces verts en quelques chiffres

La ville d’Hérouville Saint-Clair dispose d’un patrimoine végétal conséquent :

  • Le bois de Lébisey : 25 ha
  • Le bois de la Garenne : 2 ha
  • Le domaine de Beauregard : 8.6 ha
  • L’espace des Cratéres : 8.6 ha
  • Les berges du Canal : 18 ha

De plus, nous disposons de trois terrains sportifs éclairés :

  • Prestavoine
  • Montmorency
  • Savary
espaces-verts-gestion-entretien-fleurs

Des agents engagés pour fleurir la ville

Ce patrimoine végétal est géré par près de 80 agents, organisés en équipe de secteurs, qui interviennent quotidiennement pour son entretien.

Pour ce faire, ils disposent d’un parc d’une centaine de véhicules et gros engins comportant des tondeuses auto-portées de largeur 1.10 m à 3.60 m, du matériel de désherbage mécanique et thermique, des épareuses, des bras de coupe, des tracteurs, etc…

Programme de fleurissement 
Afin d’améliorer le cadre de vie des Hérouvillais, et de rendre la ville plus accueillante, la Municipalité a, depuis 2001, engagé un programme de fleurissement de la ville. La création et l’entretien des massifs sont assurés par une équipe de 10 agents basée au centre horticole (ferme Savary).
Plus d’une centaine de participants fleurissent chaque année jardins, balcons, terrasses et fenêtres dans le cadre du concours « Fleurir la ville » organisé par la Mairie.

Grâce au travail accompli par les agents municipaux, la ville se voit aujourd’hui récompensée : Obtention d’une première fleur en 2006 et d’une seconde en 2008.

espaces-verts-gestion-entretien-fleurir

Elagages des arbres

Entre janvier et début avril, l'équipe de 8 élagueurs du service espaces verts intervient sur près de 800 arbres sur le territoire de la commune. Afin de préserver et protéger le patrimoine arboricole, la taille, source de stress pour les arbres, n'est pratiquée en cas de réelle nécessité. En moyenne un arbre est taillé tous les 5 à 7 ans.

Tributaire des conditions météo pour la sécurité des élagueurs (pas d’intervention sous la pluie battante quand le vent souffle, par temps de gel ou neige).

Pour chaque arbre abattu, un arbre est replanté : sur site si cela est possible ou bien dans les espaces verts de la Ville : Bois de Lébisey, Beauregard etc...

Les branches sont broyées par l’équipe des grands espaces avec l’aide des agents du quartier où intervient l’équipe d’élagage et d’agents de PEC (Parcours Emploi Compétences) de l’équipe insertion. Les broyats sont réutilisés pour le paillage des massifs, ce qui permet de réduire de façon écologique l’évaporation de l’eau et l’apparition d’herbes indésirables tout en favorisant le développement de micro-organismes qui enrichissent le sol.

  • Pourquoi tailler un arbre en ville ?

Un arbre sain et adapté au site n’a pas besoin d’être taillé. La taille ne doit être pratiquée qu’en cas de nécessité, car elle est source de stress pour les arbres. Pour éviter ce phénomène, les équipes travaillent pour adapter les arbres aux contraintes de la Ville (dégagement feux, signalisation routière, candélabres éclairage public), maintenir une bonne distance entre les arbres et les façades, relever des branches basses pour la circulation routière et les piétons et supprimer des bois morts et branches dépérissantes

  • Quels types de taille sont utilisés à Hérouville Saint-Clair ?
  1. taille douce ou raisonnée : aération de l’arbre, suppression des bois morts
  2. taille architecturée « dite en rideau » : taille à l’aplomb sur les 4 côtés et à hauteur constante, souvent visible sur les avenues
  3. taille en réduction : parfois nécessaire pour contrôler le volume et la hauteur des arbres à proximité des façades. Elle doit être pratiquée en dernier recours.
  • Pourquoi abattre un arbre en ville ?

La surveillance des arbres est du ressort du service espaces verts. Après diagnostics certains peuvent faire apparaître un état sanitaire dépérissant et dangereux, voire complètement mort. Cela peut être dû aux maladies mais aussi aux conditions de vie inappropriées en ville qui fragilise l’arbre. Un arbre est reconnu dangereux si ça charpente est fragilisée (cavités, pourriture…). S’il est impossible de supprimer la partie atteinte pour le sécuriser, l’arbre doit être abattu dès lors qu’il devient fragile et potentiellement dangereux. De même pour les arbres atteints de maladie incurable et transmissible, l‘abattre est la seule solution pour éviter la contamination aux arbres voisins.

élagage des arbres

La récupération de l’eau de pluie pour entretenir les espaces verts

Depuis 2008, l’eau de pluie qui tombe sur les serres de la Ferme Savary est collectée et stockée dans une citerne souple de 120 m3 pour arroser les plants de la pépinière.
Une citerne enterrée à côté du local pour les équipes Belles Portes-Grand Parc récupère l’eau de pluie tombant sur ce bâtiment et sert au lavage des véhicules.

arrosoir

Zéro pesticide

La ville d’Hérouville Saint-Clair s’est engagé depuis plusieurs années dans la démarche de réduction des pesticides et a obtenu le niveau 1 de la charte d’entretien des espaces publics dès 2011.

DES SOLUTIONS ALTERNATIVES EXISTENT

Pour protéger votre santé et l’environnement, la réglementation concernant l’utilisation des pesticides chimiques évolue. Depuis le 1er janvier 2019, vous ne pouvez plus acheter, utiliser et stocker des pesticides chimiques pour jardiner ou désherber.

Voici les différentes alternatives aux pesticides : 

  • Planter des plantes locales, au bon endroit selon l’exposition et la nature du sol,
  • Cultiver à proximité les unes des autres des plantes qui s’apportent des bénéfices mutuels,
  • Utiliser les plantes et les animaux auxiliaires pour lutter contre les maladies et les ravageurs,
  • Favoriser la biodiversité, alterner les cultures, adopter le paillage pour protéger vos végétaux des bioagresseurs.

 Un jardin naturel et équilibré est un jardin plus résistant !

Les alternatives non-chimiques et les produits de biocontrôle* sont des solutions efficaces pour prévenir et si besoin traiter. Vous pouvez utiliser des produits de biocontrôle adaptés, au bon moment selon les conditions climatiques.

*Le biocontrôle : ensemble de méthodes de protection des végétaux basé sur l’utilisation de mécanismes naturels (relations entre espèces dans le milieu naturel).

L’ensemble des conseils et solutions pour jardiner sans pesticides sont disponibles sur le site de l'Agence Régionale de l'Environnement en Normandie.

 

RAPPORTEZ VOS PESTICIDES

Bidons, bouteilles, flacons, sprays, et autres contenants, qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de pesticides, ils doivent être rapportés en déchetterie ou en un point de collecte temporaire, si possible dans leur emballage d’origine. Il ne faut en aucun cas les jeter à la poubelle, ni les déverser dans les canalisations.

Trouvez la déchetterie la plus proche ou un point de collecte temporaire sur le site : www.ecodds.com   

zero pesticide

Gestion différenciée

Écologique et plus respectueuse de l’environnement, la gestion différenciée a pour but d'adapter l’entretien des espaces verts à leur usage. Un mode de gestion qui a le double avantage de protéger l’environnement tout en favorisant la biodiversité.

Depuis le 1er janvier 2017, comme toutes les collectivités, la Ville d’Hérouville ne peut plus utiliser de produits phytosanitaires pour entretenir ses espaces accessibles au public. Un changement préparé de longue date par le service espaces verts qui a mis en place dès 2008 le principe de la gestion différenciée. Ainsi tous les espaces verts de la commune sont répertoriés selon les espèces végétales, la biodiversité mais aussi en fonction de leur utilisation par les habitants. Un entretien spécifique est ensuite attribué à chacun.

ACCOMPAGNER LA NATURE EN VILLE

Par exemple, les espaces bordant les routes, nécessitent moins de tontes et d’entretien qu’une pelouse en pied d’immeuble. Ainsi selon leurs usages, les espaces verts de la Ville sont répartis en différentes classes : de l’entretien le plus soigné (classe 1, herbe au. pied des massifs) au plus naturel (Classe 4 : grands espaces peu utilisés). Diversifier les tontes et les fauches permet de développer une flore diversifiée propice au développement de la biodiversité.

Outre les tontes différenciées, la Ville met en oeuvre d’autres méthodes de gestion différenciée comme le paillage des massifs, la végétalisation des pieds d’arbres (mulching), ou les alternatives au désherbage chimique (mécanique, par brossage ou brûleurs). 

Grâce au principe de la gestion différenciée, la Ville accompagne la nature à faire le travail autrefois dévolu aux produits phytosanitaires.

bois de lébisey

Lutte biologique contre les insectes nuisibles

Depuis mars 2021, l’équipe des espaces verts a sélectionné des arbres à proximité des massifs fleuris disséminés dans la ville pour l’installation de 6 nichoirs bois pour mésanges charbonnières, 4 nichoirs bois pour mésanges bleues et 5 gîtes bois pour chauvessouris. L'objectif est de favoriser la régulation biologique avec l’aide de ces prédateurs naturels, c'est aussi un moyen de lutte contre la diminution du nombre d’oiseaux en ville.

Face au manque de cavités naturelles en milieu urbain mais également en forêt, la nidification des mésanges est plus difficile. L'installation de nichoirs dans les zones urbaines apporte un refuge à ces oiseaux insectivores et leur prédation permet de réguler la présence d’insectes nuisibles aux plantations proches (pucerons, chenilles...). Pour les chauves-souris, des gîtes sont installés, celles-ci chassent aussi abondamment ces nuisibles pour nourrir leurs petits. C'est aussi le moyen de protéger cette espèce menacée. Les mésanges et les chauves-souris sont complémentaires, l'un chassant de jour, l'autre de nuit. La mise en place de nichoirs à mésanges et de gîtes à chauves-souris devrait augmenter dans les années à venir.

nichoirs oiseaux
Et aussi à Hérouville Saint-Clair
Un local plus grand pour les Restos du cœur

Soutenu par la Ville, le centre de distribution Les Restos du Coeur, au Grand Parc, dispose d’une surface pratiquement doublée et de locaux rénovés. Les locaux précédemment attribués au Secours populaire (qui a déménagé à la Grande Delle) ont été investis par Les Restos du coeur qui a pu ainsi aménager un espace bébés plus grand et un bureau.

Les Restos du cœur derrière la Maison des associations